samedi 22 janvier 2011

Ah !!!! Je ris .....


Nous nous connaissons depuis si longtemps que je ne parviens même plus à me souvenir de notre rencontre.J'en ai presque honte parce que c'est important une première fois, quelle qu'elle soit....C'est dommage mais on ne peut rien contre le temps qui passe et fait son œuvre.

J'ai le sentiment qu'elle est dans ma vie depuis toujours et peut-être est-ce réellement le cas.Elle était déjà dans la vie de mon Papa quand il n'était qu'un petit garçon : c'est dire !!!
Je ne sais pas grand chose d'elle.... Seulement que chacune de nos rencontres est un moment de pur bonheur.

Elles ne sont pas forcément quotidiennes, vous savez ce que c'est la vie. Nous pouvons passer plusieurs jours sans aucun contact mais cela ne dure pas car je l'aime trop pour ça.
Elle m'a suivie depuis toutes ces années et à chaque fois c'est avec la même nostalgie, la même douceur et le même plaisir que je la retrouve.
C'est un peu comme un doux bonbon qui fond lentement dans la bouche et apporte avec lui le parfum, le goût de l'enfance.. Je redeviens alors une enfant...

Notre histoire ne connaît aucune déception, aucune souffrance, aucune douleur, aucun déchirement et c'est suffisamment rare pour être souligné.

Jusqu'à cette semaine.....................................
...........................................................................
...........................................................................
...........................................................................
...........................................................................
...........................................................................


Oui, parce que cette semaine elle m'a fait souffrir. C'était la première fois et j'en ai eu les larmes aux yeux.
La douleur fut brève, presque aussi rapide qu'un éclair. Mais elle fut vive et intense.
" La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable "
C'est la définition que l'on retrouve le plus souvent et elle me convient bien.
Désagréable c'est le moins que l'on puisse dire.J'avais un goût de sang dans la bouche et une immense tristesse m'a alors envahie.Jamais elle ne m'avait fait mal comme ça, d'ailleurs elle ne m'avait jamais fait souffrir...pourtant ça aurait pu arriver tellement de fois au vu de notre si longue expérience, mais non....J'avais réussi à toujours être prudente.



Jusqu'à cette semaine.....................................
...........................................................................
...........................................................................
...........................................................................
...........................................................................
...........................................................................

Je me suis coupée la langue avec l'emballage de ma vache qui rit !!!!!

D'accord je n'avais qu'à pas la mettre là ma langue mais cela fait bien 30 ans que je les mange comme ça :
j'ouvre et gobe ce petit fromage délicieux.

Je sais donc aujourd'hui pourquoi la vache qui rit, elle rit : elle se fout de nous c'te grosse bestiole !!

1 commentaire:

  1. Excellent, tu m'as tenu en haleine jusqu'au bout.. mdr

    RépondreSupprimer